Démystifier l’hypnose : des croyances et des concepts désuets à bannir

by | 7 Nov 2022 | Hypnose | 0 comments

La vision populaire de l’hypnose se nourrit toujours de croyances participant à mystifier cette pratique thérapeutique qui se démocratise pourtant de plus en plus. Certains spectacles audio-visuels, mais aussi des concepts psychologiques désuets, ne sont en effet pas étrangers à cette méconnaissance de la discipline.

Relativiser la vision désuète et stéréotypée de l’hypnose

La vision d’un “cobaye” dans un état second, “à la merci” de l’hypnotiseur, perdure malheureusement encore dans l’inconscient collectif, tout comme une interprétation de Sigmund Freud à la dent dure.

Le célèbre neurologue affirmait que cette technique ne suffisait pas pour en faire un traitement à part entière. Il assurait également que le patient hypnotisé, une fois revenu à son état de conscience, ne se souvenait pas de ce qui avait été dit ou pensé durant la séance. Et de facto, que ce dernier n’était pas maître de sa guérison.

Au contraire, pour évoquer l’hypnose moderne, il est plus juste de parler de relaxation intense permettant au sujet d’affronter ses problématiques traumatiques ou non dans un cocon sécuritaire où ce dernier garde le contrôle. Et cela, tout en conservant le fruit de la séance une fois celle-ci achevée.

Comment fonctionne l’hypnose ?

Le rôle de l’hypnotérapeute est dans un premier temps d’endormir l’esprit conscient, en diminuant son importance face à l’esprit inconscient dont il va au contraire augmenter les effets. En ce sens, le praticien propose au patient le choix d’un environnement familier ou réconfortant qui permettra de susciter l’état hypnotique au travers de suggestions faites à l’inconscient.

Ces suggestions apportent dès lors davantage de sérénité et de fluidité émotionnelles au patient face aux obstacles qu’il rencontre dans son quotidien. Séance après séance, les résultats se feront donc de plus en plus probants.

Sachez que plusieurs axes d’amélioration se prêtent idéalement à cette pratique : gestion de la confiance en soi et de la maîtrise émotionnelle, traitement des phobies, d’un état anxieux ou dépressif, gestion des séparations et de la dépendance affective, ou encore la lutte contre les addictions et le traitement des douleurs chroniques.

Faire le distinguo entre le bon et le mauvais thérapeute

Il est indispensable de distinguer le bon du mauvais thérapeute. Certains éléments permettent très facilement de faire ce distinguo. Logiquement, les avis de la patientèle (cliquez ici pour consulter les miens) restent l’information la plus fiable pour se forger une première impression solide sur un thérapeute, tout comme la certification de ses formations (cliquez ici pour accéder à mon parcours).

Prendre rendez-vous avec moi

Vous avez la possibilité de prendre rendez-vous à mon cabinet situé à Lyon 6 en cliquant sur ce lien. Mais aussi à mon cabinet situé à Vienne : voici le lien.

Sélectionnez ensuite la date et l’horaire qui vous conviennent. Vous recevrez alors une confirmation de rendez-vous par e-mail.

Pour information, la consultation à distance sera bientôt fonctionnelle sur la plateforme. Contrairement aux idées reçues, celle-ci ne change pas la qualité d’une séance d’hypnose.

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *